LE MOINS QU’ON PUISSE DIRE, C’EST QUE LA VIE DÉMOCRATIQUE DE NOTRE PAYS À PRIS UNE GROSSE CLAQUE CES DERNIERS MOIS. LE COVID-19, EN BON SUPER-MÉCHANT, AURA SUSPENDU LE RENDEZ-VOUS PRIMORDIAL QUE SONT LES ÉLECTIONS MUNICIPALES. CERNÉ DE DOUTES ET DE PEURS, LE PREMIER TOUR S’EST DÉROULÉ SOUS TENSION, DANS DES CONDITIONS INÉDITES.


Qui aurait pu imaginer en France un entre-deux tours aussi long ? Des électeurs sans réponses, des candidats en attente après la course effrénée des dernières semaines de campagne. Plouf ! L’adrénaline interrompue en plein vol pour les militants… Qui aurait pensé une situation pareille, où des maires élus au premier tour n’ont organisé la passation que des semaines après leur élection ? Où des maires sortants et sortis le 15 mars par le résultat des urnes voient leur mandat prolongé au coeur d’une tourmente sanitaire, leur responsabilité engagée au-delà de la prescription habituelle ? Un état quelque peu dépassé qui délègue certaines de ses compétences, se repose sur des élus au front pour assurer la sécurité de la population, imposer un confinement général, accompagner les difficultés sociales et économiques de leurs administré.es ?

Jusqu’à la semaine dernière, nous restions sans réponses. Les hypothèses de report du second tour à l’automne, d’annulation du premier tour pour non-légitimité due à l’abstention alimentée par la crainte du virus, ont été balayées par l’annonce d’un second tour de scrutin le 28 juin prochain. Au moins on est fixé…

Pendant que nous étions tous.tes confiné.es, le gouvernement a dit : “La démocratie doit continuer”.
On s’est dit qu’ODIL devait y prendre part et on a proposé aux 5 candidats du premier tour de l’élection municipale de Montceau-les-Mines de répondre à quelques questions par écrit.

C’était un moment de flottement particulier, une fenêtre de tir spéciale pour capter une expression brute, pas mise en cage par les éléments de langage de campagnes électorales. On aurait aimé proposer une photographie de ces instants d’incertitude, sans langue de bois, pensant que c’est peut-être aussi dans les moments de crise qu’on voit se révéler les aptitudes de nos représentants, la qualité de leur engagement.

C’est loupé, parce que nos candidats ont pris leur temps pour répondre… C’était pas la priorité, on en a bien conscience. Mais c’est dommage. C’est dommage, parce qu’on lit déjà en sous-titre pour certains ou de manière totalement assumée pour d’autres, leur remise en selle de prétendants au poste de premier édile…
Assurément, la campagne électorale est relancée et les réponses bien que non obsolètes doivent sans doute être éclairées par la récente annonce d’une fusion des listes de gauche qui change le paysage politique montcellien. Par la confirmation d’un second tour qui aura lieu le 28 juin prochain.
Un joli casse-tête politique ces municipales hein ?
On peut se demander si le contexte sanitaire aura une incidence sur le taux de participation, sur les intentions de vote des électeurs, sur les suffrages exprimés. On peut se demander si nos ancien.nes iront voter, si la gestion gouvernementale de la crise aura une répercussion sur les résultats en local. Si le temps étendu entre les deux tours aura un impact, si les candidats ont modifié leur stratégie à leurs dépends ou à leur bénéfice. A suivre…

Du coup, on vous a demandé ce que vous en pensiez !

Vous avez été 150 à répondre à notre sondage #Que reste-t-il des municipales ?
Le sondage a été diffusé sur Facebook pendant une semaine.
C’est un petit panel, on ne prétend pas avancer de vérités absolues, juste tisser quelques hypothèses…
Voici vos réponses.

RAPPEL

1er TOUR DES MUNICIPALES 2020 à Montceau-les-Mines
Taux de participation : 34,96%
Votes nuls : 2,06%
Votes blancs : 1,03%

On peut en conclure que les participants aux sondages sont vraiment concernés par la politique locale puisqu’ils sont 74,1% à avoir voté au premier tour soit le double du taux de participation à l’élection…

Par souci de transparence, on précise que les participants au sondage n’ont pas tous voté à Montceau-les-Mines. L’image des résultats est à nuancé, elle correspond à des réponses départementales tout autant qu’à des réponses locales.

Quand 34,3 % des participants au sondage indiquent que leurs idées ne sont pas représentées, ça révèle quand même un vrai problème de représentativité politique même à échelle locale. L’abstention a été très forte, mais c’est peut-être pas que la faute au Covid-19…

Du coup, légitimes ou pas les résultats du premier tour ?

Là, on se permet de vous proposer de jeter un oeil aux réponses des candidats à Montceau-les-Mines, histoire de mettre en regard l’opinion de la population et celle de représentants politiques locaux : ici

Visiblement, avec le recul de ces derniers mois, une grande majorité aurait préféré que ce premier tour soit annulé…

Du coup, légitimes ou pas les résultats du premier tour ?

Ah, ben justement, on vous a posé la question…

Bon, c’est râpé.
Même si ceux d’entre vous qui ont participé au sondage se sont majoritairement exprimés pour l’annulation du premier tour et une remise à zéro des compteurs, ça va pas se passer comme ça…
A échelle nationale, les français semblaient vouloir à 55% annuler ce premier tour.
Et le site du Ministère de l’Intérieur n’a pas été actualisé depuis le mois de mars concernant les élections…
En revanche, pour voir le détail des modalités de ce second tour, faites un tour sur le site Service Public.fr.

Rendez-vous le 28 juin !

30 mai 2020
Laëtitia Déchambenoit

Pour lire les réponses aux questions écrites des candidats à Montceau-les-Mines