Faire monde commun

Ils sont peu nombreux à vivre sur le Haut-Folin, au sommet du Morvan. Dans un équilibre fragile entre l’entretien du paysage, la préservation de la bio-diversité et la lutte pour que la forêt n’envahisse pas tout…
Malgré le recul des services de proximité, le manque d’emploi, l’isolement, ils ont fait le choix d’y rester, d’y revenir ou de s’y installer. Pourquoi ?

< Retour

Post Views: 26