Il existe dans la campagne, quelque part entre Mâcon et Charolles, un festival qui crée la surprise depuis deux éditions et fait le grand écart entre les cultures numériques et la ruralité.
C’est donc depuis la création du Lab71 à Dompierre-les-Ormes que Bérangère Mérigot, Directrice Adjointe de la Bibliothèque de Saône et Loire et Sophie Pellenz-Brubach, Adjointe au Directeur du Lab71, organisent le festival. Elles répondent à nos questions.
L’occasion également de découvrir leurs invités à travers de courtes interviews réalisées par DAHIRO.


Parlez-nous du festival et de cette deuxième édition placée sous le thème de “l’Empreinte”.

BM : Le Festival sans décoder ?!, c’est une initiative de deux sites culturels du Département : le Lab 71 à Dompierre les Ormes et La Bibliothèque Départementale qui se sont réunis autour d’une thématique : les cultures numériques. Par cet événement grand public et gratuit sur 3 jours, notre volonté est de montrer qu’il ne fut pas avoir peur du numérique, mais plutôt l’apprivoiser pour mieux l’utiliser et l’intégrer à nos usages quotidiens.
Pour cela, nous proposons différentes formes d’approches (ludiques, artistiques, participatives ou réflexives). Le festival est ainsi composé d’ateliers, de rencontres, d’expositions et d’espace libre accès avec notamment une gaming zone…
Pour cette deuxième édition, nous avons choisi de construire la programmation autour de la thématique de l’empreinte, qui est une thématique commune à l’ensemble des sites culturels du Département. Aujourd’hui plus que jamais, l’empreinte suscite de nombreux questionnements, notamment dans le domaine du numérique.
Nous avons ainsi abordé la question des données personnelles, des fake news, de la data ou encore de l’empreinte écologique du numérique…


Parlez-nous du lieu du festival, le Lab 71. Depuis combien de temps existe-t-il ? Qu’est-ce qui s’y passe ? Quel est son rôle ?

SPB : Le Lab 71 est une structure culturelle du Département de Saône –et-Loire, dédiée à la découverte des Sciences et du développement durable pour le plus grand nombre.
Pour y parvenir, la structure a fait le choix d’une pédagogie interactive qui laisse une grande place aux manipulations et à la participation de chacun. Ainsi, en famille, ou entre amis, petits et grands peuvent expérimenter, manipuler, observer et se questionner autour des sciences grâce au showroom Effervé Sciences et aux expositions ludiques et scientifiques. Chaque année le showroom Effervé Sciences s’enrichit d’une nouvelle thématique entièrement développée et conçue en interne.

Le Lab 71 organise également des événements culturels et scientifiques tout au long de l’année. La structure est également partenaires de nombreux projets auprès des collèges et des lycées de la région.


Quelle sera la suite donnée au festival ?

BM : Aujourd’hui tout reste ouvert…. C’est un festival encore jeune qui doit trouver son public en développant notamment de la partie “arts numériques”. 

Un événement tous les deux ans semble être le bon tempo pour pouvoir proposer une programmation renouvelée à la hauteur des enjeux liés à ce sujet.
Par ailleurs, avec le déploiement du très haut débit en Saône-et-Loire, ce festival en milieu rural a toute sa place. En tout cas, les festivaliers qui sont venus une fois en ressortent ravis et attendent la prochaine édition avec impatience !
 


Plus d’infos sur le festival sur http://sansdecoder71.fr
Retrouvez également nos débats réalisés sur place :
https://odil.tv/a-vrai-dire-comment-lutter-contre-les-fakes-news-festival-sans-decoder/
https://odil.tv/a-vrai-dire-que-font-ils-de-nos-donnees/