Gamin, c’est un projet musique de Quentin Gandrot, à la fois auteur, interprète et compositeur. Dans un univers folk rock, il impressionne par la justesse et la complexité de sa plume. C’est la vie du quotidien qui l’inspire, l’instant et les émotions du moment qu’il retranscrit avec sa voix, sévère et vibrante !

 

Influences et style musical, peux-tu nous dire deux mots sur ta musique ? 

Concernant le style musical et les influences, il faut savoir que je viens principalement de la chanson française, du rock et de la pop. Durant mon adolescence je me suis passionné pour les textes en français, la poésie et l’écriture. J’écoutais les grandes chansons de Brel, Ferré, Gainsbourg … En passant par Noir Désir et Saez pour le côté plus rock. Mais j’écoutais de tout et j’adorais les chansons où l’on se retrouvait dedans.
Je lisais tous les Baudelaire plusieurs fois mais aussi Rimbaud, Vian…
Parallèlement je me suis mis à écrire tout en grattant sur ma guitare, c’est vraiment ça le point de départ de mes chansons. J’ai également eu plusieurs groupes qui m’ont beaucoup apporté, les scènes aussi.
Je me suis donc mis à chanter pour interpréter mes textes.

 

Gamin, c’était d’abord un projet solo. Puis tu t’es entouré de musiciens par la suite ! Quelle est l’histoire du groupe ?

Oui, GAMIN est à la base un projet solo qui était axé machine/ordi avec chant guitare/folk. J’ai lancé GAMIN à l’été 2017 mais je me suis très vite entouré de musiciens parce que c’est une des choses qui me fait le plus vibrer, la musique vivante et humaine. J’ai donc retrouvé quelques mois après Vincent PANCALDI, un ami bassiste du lycée avec lequel j’ai eu plusieurs groupes. Corentin MARCHETTO un ami guitariste rencontré à la Fac de Musicologie de Dijon ; puis l’année dernière, au conservatoire de Chalon, Melvin ROBERT qui lui est batteur percussionniste. Le batteur qu’il me manquait !

Etant donné qu’on a tous des influences très variées ça donne une musique qui bouge sans cesse et qui n’est qu’à ses débuts. Et c’est une chose essentielle, c’est de toujours chercher une identité propre à GAMIN.

  

 

On peut clairement dire que tu es un “chanteur à textes” ! Interprète de tes propres écrits, parles-nous de ces sujets qui t’inspirent….

Je pense qu’on peut dire ça oui. J’aime parler des évènements de la vie, des envies, des sentiments sur un instant T… J’aurais tendance à dire que je fais de la chanson réaliste sur n’importe quel sujet que je trouve intéressant.

Après les états de mélancolie m’inspirent beaucoup ; l’envie de s’évader également, les rencontres, la société etc. Mais je recherche toujours dans tout ça l’espoir et la lumière.

Faut surtout bien écouter les textes pour comprendre, ça me prendrais un bouquin pour expliquer tout ça.

 

Entre ta collaboration avec la Tournerie et les nombreuses dates que tu fais en Saône et Loire, es-tu satisfait de ce que t’offre le territoire en tant que chanteur ? 

Je suis assez satisfait du nombre de dates qu’on puisse trouver dans la région pour cette année. Avec La Tournerie qui nous épaule on commence à avoir des dates régulièrement.

Après c’est certain qu’on en veut toujours plus mais le projet est assez récent, il faut encore mûrir et faire nos armes pour pouvoir jouer dans de plus grandes salles, dans d’autres régions et encore plus souvent.

Quels sont tes projets pour la suite ?

Pour la suite l’objectif principal est surtout de tourner un maximum afin de nous faire entendre et de partager nos chansons avec le public. GAMIN c’est avant tout du live et de la scène !
On réfléchit aussi à faire un EP ou album même si ce n’est pas le but premier étant à l’air du numérique et en tant que jeune artiste.

Pour le reste il faut surtout venir voir le live car on bosse beaucoup pour créer quelque chose de grandiose. Une sortie de résidence est prévue au Réservoir de Saint Marcel le 17 mars à 18h ; on aura eu plusieurs jours non-stop pour préparer ce qui sera le spectacle de cette année.

L’émotion et le show seront au rendez-vous !

 

Si vous souhaitez voire Gamin en concert, voici les prochaines dates de la tournée “ENVOL” :

17.03 Le Réservoir, St Marcel (71)
23.03 Le Niepce, Chalon-sur-Saône (71)
17.05 Festival de Rully, Rully (71)
28.06 La Station, Boyer (71)
10.08 Happy Culture Festival, Change – Nolay (21)
07 et 08/2019 Garçon La Note