En ce moment, c’est la Fête du court-métrage ! Événement qui se déroule tous les ans en France ainsi qu’à l’international ! Pendant cette période de confinement, pour les chanceux.se.s qui restent chez eux et qui ne doivent pas aller travailler, du 25 au 31 mars, vous pouvez vivre ce festival depuis votre canapé !
Docs Ici Courts Là est un dispositif qui, chaque année, participe à la programmation en proposant des films parmi son catalogue de courts-métrages et documentaires régionaux, qui sont uniquement des contenus de Bourgogne-Franche-Comté.
Leur job, c’est ça : suggérer des programmations de films 100% régionaux que chacun peut utiliser dans le cadre de la Fête du Court Métrage !
Comment profiter du festival, on vous explique tout et en profite pour vous présenter le dispositif Docs Ici Courts Là avec Aurélia, en charge du projet !


La Fête du court-métrage

Affiche du festival “La fête du Court Métrage À la Maison” – Du 25 au 31 mars 2020



Un projet né de l’initiative du CNC [Centre national du Cinéma et de l’Image Animée]* qui s’est entouré de nombreux partenaires, dont des villes ambassadrices : Nevers (avec l’association Scena Qua Non) , Mâcon (avec l’association Atelier Canopé 71) ainsi que Langres (avec l’association Asso Autour de la Terre).
Le but de l’initiative est de promouvoir ce format particulier du court-métrage “dans toute sa diversité ” !

Autant vous dire qu’il y en a pour tous les goûts : Petit mais Costaud pour les 3-5 ans , Au fil de l’Eau pour les 5-7 ans, Rions un peu pour les plus de 14 ans, Femmes d’hier et d’aujourd’hui, Où va le monde ?, Même pas peur, bref, de quoi satisfaire tous les âges et toutes les sensibilités ! Découvrez tout le programme ici !

Cette semaine, nous souhaitons que le court-métrage puisse trouver sa place dans chaque foyer. Une énergie positive que petits et grands peuvent partager sans autre danger que de se cultiver. 7 jours, 7 heures de court métrage, pour une pause cinéma originale qui permettra de s’évader un peu.

Édito du la Fête du Court-Métrage à la Maison


Profiter du festival – Mode d’emploi

S’inscrire ici : http://www.lafeteducourt.com ! Il vous suffit de remplir un formulaire pour recevoir en retour de quoi vous identifier sur le site ainsi qu’un lecteur sécurisé à télécharger pour regarder les films !
Des questions ? Posez-les sur leur page facebook très documentée.


Programme #4 du festival “La fête du court-Métrage “. “Des pionnières du cinéma jusqu’aux destins de femmes contemporaines, l’égalité se gagne pas à pas. Illustration d’un combat quotidien et malheureusement ordinaire.”




Le Dispositif Docs Ici Courts Là – Une initiative de l’APARR*

DES FILMS
DE CHEZ NOUS
PRÈS DE CHEZ VOUS
TOUTE L’ANNÉE

UN DISPOSITIF COORDONNÉ PAR L’APARR


Descriptif de l’action du dispositif Docs Ici Courts Là sur leur site.

Pour petit rappel, Docs Ici courts Là, c’est donc entre-autre, un catalogue de films 100% régionaux composé de courts-métrage et de documentaires. C’est un travail, tous les ans, en association avec d’autres structures qui peuvent piocher dans les idées de programmations qu’ils proposent ! Entre travail d’archives et accompagnement des initiatives de diffusion, rencontre avec celle qui est en charge du projet, Aurélia !


Docs Ici Courts Là, comment pourrait-on résumer l’intention qui nourrit ce projet ?

Docs ici, Courts là est né de la volonté de mettre en avant la richesse cinématographique de notre région. La mission principale de l’APARR (Association des professionnels du cinéma et de l’audiovisuel de BFC) est de soutenir la filière cinéma et audiovisuelle en région (mise en réseau des professionnels, ateliers, dialogue avec les tutelles, etc.) et ce soutien passe évidemment aussi par la valorisation de leurs œuvres.
D’où la naissance du dispositif en 2013, avec le soutien financier de la Région, de la DRAC, du CNC et avec la volonté des professionnels de proposer leurs créations au public bourguignon-franc-comtois sous des conditions très accessibles. Car, c’est aussi un des enjeux du dispositif : permettre à tous de (re)découvrir sa région à travers son patrimoine filmique avec la valorisation du format court et du genre documentaire.


Quelles structures font appel à vous en Bourgogne-Franche-Comté ? Qui peut prétendre à la diffusion de votre catalogue ?

Le dispositif est ouvert à toute structure implantée en région BFC (Bourgogne-Franche-Comté), qu’elle soit culturelle, scolaire, associative, sanitaire et sociale ou à vocation médico-sociale (EHPAD, hôpital, centre pénitencier, etc.).
L’inscription au dispositif est gratuite, seule une adhésion à l’APARR (10 euros) pour une année civile est demandée lors de la première programmation. L’idée est de favoriser la découverte de ces œuvres via des droits de projections préférentiels (30 euros TTC pour une séance publique non commerciale, gratuité pour les séances réservées à un public en particulier (élèves, résidents d’un ehpad, etc.) et via une mise en œuvre simple : tout se fait depuis notre site internet (visionnage des films, téléchargement du fichier et des outils associés au film : fiche pédagogique, dossier de presse, etc.).
Nous encourageons également les rencontres entre le public et les membres des équipes de tournage en prenant en charge une partie des frais liés à leur venue et en organisant leur déplacement.


Comment vous procéder pour construire le catalogue au quotidien ?

Docs ici, Courts là propose exclusivement des documentaires (TV ou de création) et des courts métrages de fiction ou documentaires en lien avec la région BFC (En clair, les films du catalogue peuvent être soit des films soutenus financièrement par la Région, soit réalisés par un auteur résidant en BFC ou originaire de notre région, ou encore des films produits par des sociétés de production régionales). Ainsi, chaque année, l’équipe mène un travail de veille sur la création régionale, cette veille se fait finalement assez naturellement à travers le lien que nous entretenons avec les professionnels qui nous tiennent au courant de leurs projets. Nous mettons également en place un appel à films (entre avril et juin) que nous relaierons bientôt sur le site de l’APARR et les différents réseaux sociaux.
Nous constituons donc une pré-sélection que nous transmettons à nos comités de sélection (un pour le documentaire, l’autre pour la fiction) qui se réunit à la rentrée afin de sélectionner les films entrants (au maximum 6 par catégorie afin de pouvoir mener un vrai travail de valorisation sur ces films). Les films retenus sont ensuite proposés à la programmation à partir du mois de janvier et font l’objet d’une mise en avant via l’organisation de soirées de lancement avec projections-rencontres dans divers cinémas en région.


On peut dire que vous êtes des archivistes ? Des archivistes de la région ?

Nous travaillons en lien avec la Cinémathèque régionale Jean Douchet* ou encore la Cinémathèque du Jura, mais ce n’est pas la vocation de l’APARR de mener ce travail de collecte, bien que nous ayons beaucoup de plaisir à collaborer avec ces structures pour participer à constituer le patrimoine audiovisuel de notre région.
À ce titre, nous avons mis en place sur le site ressource de l’APARR un annuaire qui recense des créations en lien avec la région, afin de pouvoir mettre en relation les ayants-droits et les spectateurs que ce soit pour organiser une projection ou encore se procurer un DVD.
Cet annuaire est participatif, chacun y est libre d’inscrire son film, en complément du travail que nous menons pour le mettre régulièrement à jour ; mais il n’est pas encore exhaustif et, à la différence des films présents dans Docs ici, Courts là, les droits de projection ne sont pas négociés. C’est également un formidable outil pour enrichir et diversifier les propositions faites aux programmateurs.


Le documentaire, c’est un genre cinématographique extrêmement riche mais parfois très méconnu ! Comment motiver celles et ceux qui ne seraient pas familiers avec lui ?

Oui, tout comme le court métrage de fiction d’ailleurs ! Mais il est certain que le public est de plus en plus réceptif à la forme courte et au genre documentaire !
En ce qui concerne Docs ici, Courts là, l’attache à la région est un formidable moteur pour donner envie au public de découvrir, à travers un documentaire ou encore un court métrage de fiction, des aspects de sa région. L’ancrage régional permet ainsi à des spectateurs de se familiariser avec ces formes d’œuvres, je pense notamment au premier programme de courts métrages 100 % régional, Dans les Parages, porté par l’association de salles des Cinémas Indépendants de BFC, en partenariat avec Sceni Qua Non* (et son très beau festival Partie(s) de campagne), le Bureau d’accueil des tournages de BFC et l’APARR avec Docs ici, Courts là.
Ce programme a été pensé pour donner envie aux spectateurs de notre région (et on espère par la suite, hors région !) de découvrir la richesse de la création régionale avec notamment deux courts métrages primés aux César.
La rencontre proposée – quand cela est possible – avec les réalisateurs ou membres de l’équipe de tournage est aussi un véritable plus !
On constate d’ailleurs que de plus en plus de soirées avec rencontres sont organisées (en dehors des rencontres avec les membres des équipes de tournage) à l’initiative des structures programmatrices qui invitent – par exemple – des membres d’une association en lien avec la thématique du film (souvent documentaire) afin d’enrichir le débat.


Un coup de coeur personnel à nous conseiller pour cette semaine ?

Pour reprendre la programmation de la Fête du court à domicile, je ne peux que vous conseiller de découvrir le rafraîchissant Pile Poil* (découvert d’ailleurs à Partie(s) de campagne, ce fameux « petit » mais grand festival dans le Morvan), une bonne dose de rire qui est la bienvenue en cette période !
Et, dans un autre style, d’Un château l’autre*, un court métrage fort et sensible qui brouille les pistes entre fiction et réalité en s’intéressant à la cohabitation entre une personne âgée et un jeune étudiant, le tout en pleine période d’élection électorale !


LEUR PROGRAMMATION POUR LE FESTIVAL ICI


Ici, personne ne meurt – Affiche du film de Simon PANAY – Suggestion de programmation dans la catégorie Documentaire de Docs Ici Courts Là pour La Fête du Court-Métrage à la Maison de Mars 2020


Maëlle Ghulam Nabi


*CNC : Centre national du Cinéma et de l’Image Animée : “Créé par la loi du 25 octobre 1946, et réformé par l’ordonnance n°2009-901 du 24 juillet 2009 relative à la partie législative du code du cinéma et de l’image animée, le « Centre national du cinéma et d e l’image animée » (CNC) est un établissement public administratif placé sous la tutelle du ministre chargé de la culture, et a à sa tête un président.” Plus d’informations ici.

* Sceni Qua Non : Association de diffusion de cinéma dans le département de la Nièvre et le Morvan (circuit itinérant, cinémas fixes, Festival du film court d’Ouroux-en-morvan…). Plus d’informations ici.

*Atelier canopé 71 : “Placé sous tutelle du ministère de l’Éducation nationale, Réseau Canopé édite des ressources pédagogiques transmédias (imprimé, web, mobile, TV), répondant aux besoins de la communauté éducative. Acteur majeur de la refondation de l’école, il conjugue innovation et pédagogie pour faire entrer l’École dans l’ère du numérique.”. Plus d’informations ici.

*Asso Autour de la Terre : “Autour de la Terre met en jeu en différentes facettes de l’audiovisuel (création, diffusion et pédagogie), en associant découverte et convivialité, transmission du savoir, échange, implication des habitants, lien inter-générationnel. De nombreux événements sont réalisés dans un contexte difficile (faible densité démographique) et sont très suivis (7000 participants par an).” Plus d’informations par ici.

* l’APARR : Association des Professionnels du Cinéma et de l’Audiovisuel de Bourgogne Franche Comté : Plus d’informations sur leur site ou sur leur facebook.

*Docs Ici courts Là : le site : https://www.docsicicourtsla.com

*DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles : Plus d’informations par ici.

*Cinémathèque régionale Jean Douchet : leur site ici

*Cinémathèque du Jura : leur site ici

*Pile Poil, film de  Lauriane EscaffreYvonnick Muller, produit en 2018 par Qui vive – Synopsis : Dans trois jours, Élodie passe l’épreuve d’épilation de son CAP d’esthéticienne. Son père, Christophe, boucher, aimerait bien qu’elle l’aide davantage à la boucherie.

*D’un château l’autre, film de Emmanuel Marre, produit en 2018 par Michigan Films – Synospis : Printemps 2017. Pierre, vingt-cinq ans, étudiant boursier dans une grande école parisienne loge chez Francine, soixante-quinze ans, clouée par le handicap dans un fauteuil roulant. Ils assistent perplexes à la kermesse électorale de l’entre-deux tours qui bat son plein, dehors. En attendant le verdict des urnes, Pierre aide le corps de Francine et Francine tente de soigner l’âme de Pierre.