Certains vivent branchés à leurs smartphones, d’autres se dissimulent sous leurs couverture de survie pour éviter les ondes de la 4G qui nous assaillent.
Entre ces deux extrêmes ont retrouve les « geeks », les anciens qui subissent le tout numérique, ceux qui essaient tant bien que mal d’évoluer dans cet environnement. Il y a aussi ceux qui font leurs achats sur le web, les nostalgiques du son que faisait le modem à ses débuts, ceux qui envisagent un monde sans internet.
Notre quotidien est orchestré par le grand réseau, parfois à notre insu et chacun d’entre nous adopte des réflexes digitaux différents. Quel sont les vôtres ?
Les visiteurs du festival Sans Décoder à Dompierre-les-Ormes répondent aux questions TicTac.