Micro-lieux, tiers-Lieux, espaces alternatifs, lieux culturels émergents, autant d’appellations que de définitions possibles existent pour ces espaces mystérieux. S’agit-il d’un phénomène de mode, d’une réponse au contexte économique culturel, de nouvelles nécessités pour les artistes et leur public ? Rencontre avec des vrais gens qui créent des vrais espaces de création ou de diffusion alternatifs  !

 

Comment consomme-t-on de l’art aujourd’hui ? Quel public va voir des spectacles, des concerts, des expositions ? Quels sont les espaces qui nous proposent la rencontre et la possibilité de faire une pratique artistique ? À l’heure où les salles institutionnelles voient parfois leur public diminuer, certains ont trouvé des alternatives sur leur territoire, en zone rurale, pour proposer une programmation culturelle nouvelle, dans des espaces innovants qui mêlent souvent art et dimension sociale.

Des artistes frustrés de n’avoir pas eu accès à de tels lieux d’expression pour leur propre pratique artistique ou des visionnaires, sauveurs et « recycleurs » de lieux abandonnés, les invités au débat ont mis en oeuvre des chantiers pour rénover, construire, améliorer des espaces dédiés à l’art.

Parmi eux, Olivier David, responsable de « La Fabrique » à Savigny-sur-Grosne. Un espace avec deux scènes qui permettent l’accueil de spectacles vivants  et qui encourage la création artistique, notamment grâce à des résidences d’artistes. On vous encourage vivement à partir à la découverte de ce lieu ( leur site officiel est par ici https://bit.ly/2STxDmM )

Véronique Chatard était présente pour discuter des « Accords du Lion D’Or ». Ancien hôtel situé dans le village de Simandre, qui offre une seconde vie à sa salle de bal ! On peut aller y voir des spectacles, mais les visiteurs peuvent aussi participer au jardin collectif, s’aventurer dans un « escape game » sur le thème de Roméo et Juliette, ou assister à des projection de films ! Et c’est sans parler de toutes les autres activités proposées par le lieu ! (À suivre ici : https://bit.ly/2EJzyoF )

 

 

 

 

Cédric Touzé, lui, gère le « Petit Théâtre qui bat du l’Âne, dans la belle campagne de Saint-Jean-de-Trézy ; une petite scène qui propose des projections de films, des concerts et de l’accueil d’artistes ! Le lieu a ouvert récemment, après une longue période de travaux et ça vaut absolument le détour ! ( Pour toutes informations : https://www.theatre-batdelane.fr )

 

 

 

Enfin Anne Roy est venue parler de  l’association « Les rAts d’Arts » ! C’est une ancienne maison de vignerons qui permet l’encadrement d’ateliers de pratiques artistiques, des manifestations culturelles, des concerts, des expositions, et des résidences d’artistes. La gratuité et l’accueil de tous les publics sont une priorité pour l’association. (Pour suivre leur actualité : https://bit.ly/2TqUXx6 )

 

 

 

 

Ensemble, ils discutent de leurs démarches, de l’histoire de leurs lieux, des obstacles qu’ils rencontrent… On les entends nous parler de l’émergence d’une économie sociale et solidaire, de leur implantation en zone rurale, des publics qu’ils accueillent et de leur engagement pour une diffusion de la culture différente.

Un deuxième épisode bientôt en ligne !