Quand on aborde les questions d’alimentation tout le monde est concerné, du producteur/éleveur au consommateur, du politique au citoyen…
Comment est produit ce qui arrive dans nos assiettes ? Comment consommer de manière responsable ?
Est-il judicieux d’adopter un régime alimentaire pour affirmer un positionnement politique ?
Ou serait-il préférable de réfléchir ensemble et transformer l’économie et l’industrie agroalimentaire ?
Tentatives de réponses dans ce nouveau débat « A Vrai Dire » !

Qui participe à ce débat ?

Émilie Jeannin, est éleveuse de bovins en Côte d’Or.
Le film « La Ferme d’Emilie », réalisé par Nathalie Lay, trace son portrait et témoigne de ses trajets entre sa campagne et les ministères parisiens, forte de son engagement pour le déploiement d’une alternative aux pratiques d’abattage actuelles.
D’un voyage à l’étranger, elle a ramené le concept d’abattoir mobile, bien plus en phase avec sa volonté d’instaurer le respect de l’animal et de l’homme dans l’élevage. La législation Européenne autorisant ces pratiques, Emilie s’est promis de mener l’expérience et de l’essaimer en France, et ce malgré les obstacles, pour la rendre légitime et incontournable.

A ses côtés, la réalisatrice du documentaire, Nathalie Lay.
En dehors de son travail de monteuse pour l’entreprise Cut Cut Codec en Val- de-Saône, Nathalie se passionne pour la réalisation de portraits de de belles rencontres. Les valeurs défendues par l’éleveuse sont des valeurs qu’elle partage et qui l’ont amenée à produire ce film militant. Lors du tournage, elle a été le témoin privilégié des engagements d’Emilie et du fonctionnement classique de l’abattage.

Et enfin Paul Ariès, « politologue spécialiste des questions alimentaires » et auteur notamment de sa Lettre ouverte aux mangeurs de viandes qui souhaitent le rester sans culpabiliser,en 2018.
Il se bat contre les effets néfastes de la mondialisation ou contre l’industrialisation alimentaire de masse en partageant ses recherches lors de conférences et en oeuvrant à la médiatisation de ces problématiques.

Animée par Laëtitia Dechambenoit, la discussion tourne autour des ambitions d’Émilie Jeannin et des difficultés qu’elle rencontre.
Elle parle de son parcours du combattant pour mettre en place sa vision éthique de l’abattage en France, soutenue par l’expertise de Paul Ariès et du regard d’auteur de Nathalie Lay.
Le public ayant assisté à la projection du film documentaire en amont, a pu également participer et poser aux invités quelques questions.

N’hésitez pas à nous laisser des commentaires et à jeter un oeil aux interviews TIC TAC qui accompagnent ce débat :

http://odil.tv/tictac-consommation-alimentation-et-modes-de-production/ )

Et pour découvrir le film « La Ferme d’Emilie » et l’interview de Nathalie c’est par ici : http://odil.tv/la-ferme-demilie-le-film-interview-de-la-realisatrice-nathalie-lay/

Crédit Photo : Guillaume Rocca